jeudi 8 janvier 2009

Une Odyssée

En décembre, j'ai été invitée par l'Express.fr à collaborer, en tant que blogueuse au numéro 3001 de l'édition Web. Le projet était de confronter le regard de blogueurs et de journalistes sur des sujets d'actualité et il m'a paru, bien sûr, très excitant et très impressionnant.

Stupéfaite, j'ai bientôt découvert la liste des autres blogueurs conviés et je me suis demandée pourquoi j'avais été choisie : en effet, au milieu des noms habituels, quelques blogueurs spécialisés, certains dans des domaines très pointus, et surtout beaucoup de blogueurs qui analysent l'actualité avec une plume très professionnelle. Que venais-je faire là-dedans avec mes histoires de Kéké, mes chroniques de professeur de chant, mes sombres humeurs ?

A la première conférence de rédaction mes questions n'ont pas obtenu de réponses puisque je n'ai pas osé les poser. Dans une ambiance très sérieuse, quelques blogueurs ont pris le micro pour proposer des traitements de sujets très journalistiques. Pendant ce temps sur un grand écran défilaient "l'actualité froide" du mois de janvier "Oh ! Rentrée littéraire, ai-je vu. Olivier Adam. Anniversaire d'Elvis." Et j'ai commencé à imaginer deux, trois choses que je pourrais faire.

Seulement, j'ai été incapable, par timidité, de saisir le micro pour énoncer mes idées. J'ai attendu la fin de la conférence pour alpaguer deux jeunes femmes, qui s'étaient présentées comme tenant des blogs littéraires puis Eric Mettout, rédacteur en chef, agréable, mais, semble-t-il, moins intéressé par les sujets littéraires. De son côté, Anne-Laure Pham, journaliste responsable de la rubrique Styles, me disait qu'elle avait lu mon blog et qu'elle me voyait bien écrire un article beauté ou mode. Perplexe, j'ai acquiescé.

Pendant les vacances, avec Kéké malade, ma mère ou mes beaux-parents près de nous, j'ai peu travaillé mais j'ai peaufiné mes projets : j'écrirai un billet assez personnel sur Elvis, un billet sur les parfums Le Labo, créés par un de mes élèves, j'essayerai de contacter Olivier Adam et de l'interviewer pour faire un billet à l'occasion de la sortie de son nouveau livre ; je chroniquerai aussi le roman de Georges Flipo qu'il avait eu la gentillesse de me faire parvenir, dédicacé, avant sa sortie en librairie ; et j'espérais pouvoir parler aussi Jean-Baptiste del Amo dont j'avais adoré le roman, paru en aout 2008 en faisant, par exemple, un retour sur sa première rentrée littéraire, son succès immédiat et son roman en cours d'écriture.

J'ai commencé à envoyer des mails, des messages sur facebook et j'ai vite reçu des réponses. Georges Flipo était enthousiaste et très modeste. Jean-Baptiste del Amo, adorable, n'était toutefois pas emballé par l'angle choisi pour parler de lui. Il n'avait pas envie de ressasser le Goncourt qu'il avait été à deux doigts d'avoir, et les autres étapes de son succès. Il ne souhaitait pas, non plus, parler de ce qu'il écrivait en ce moment. Après quelques échanges, il a fini par me dire qu'il ne souhaitait plus collaborer à mon article. Déçue mais têtue, je lui ai écrit une dernière fois. J'ai proposé autre chose et, il y a quelques jours, il a fini par me dire qu'il accepterait de répondre à un petit questionnaire sur sa façon d'écrire. Cela m'a donné des ailes.

Pendant ce temps, malade à mon tour, j'ai fini d'écrire le billet sur Elvis. J'échangeais par mail avec Georges Flipo, sans savoir comment j'allais présenter son livre. J'attendais, en vain, une réponse d'Olivier Adam. J'entamais la lecture de son roman, Des vents contraires, offert par l'Express. J'allais Chez Colette pour qu'Eddie me fasse sentir ses parfums délicieux et m'explique pourquoi il avait décidé de devenir créateur de parfums de luxe.

Ces derniers jours le tempo s'est accéléré. Après une grippe intestinale je me trouve grippée tout court et, fiévreuse, la tête serrée dans un étau, je ne décolle quasiment pas de mon ordinateur...

L'article sur Elvis devrait paraître bientôt. Celui sur Georges Flipo est en ligne. Jean-Baptiste del Amo m'a envoyé ses réponses. Et j'ai rendez-vous chez le médecin. Demain je serai en immersion à l'Express une partie de la journée. Il faut que j'aie bouclé les 3 autres billets d'ici là...

Vous trouverez tous les autres articles de blogueurs invités .

Bonne lecture !

29 commentaires:

Frédéric Meurin a dit…

Et ça ose se dire (encore) bloggueur non-influent ?
Haro sur le baudet !

Félicitations en tout cas pour cette sélection, j'aime bien ces numéros rétro-prospectifs, on y trouve toujours des sources d'inspiration.

Et prompt rétablissement.

Stéphanie a dit…

de mon côté, j'attends toujours le retour / mon article
je stresse :)

Zoridae a dit…

Frédéric,

Oui, on ose toujours !

Merci...

Stéphanie;

Elvis attend aussi qu'on lui souhaite son anniversaire... Pour l'instant c'est le billet qui me ressemble le plus donc j'aimerais bien qu'il passe !
Je croise les doigts pour toi !

junko a dit…

J'avais aussi une invitation, et j'ai refusé parce que précisément je ne voyais pas du tout ce que je viendrais faire là-dedans, avec mon pseudo blog littéraire et biographique. Je ne me sentais pas capable de traiter de l'actualité. Ce qui fait que je suis d'autant plus admirative.

Comme, en plus, ce blog est quasiment le seul que je suis assidument (en réalité il y en a deux en tout et pour tout) parmi les blogueu(ses)rs invités, il va de soi que je vais lire très attentivement. (Et puis j'espère que Olivier Adam répondra car... Olivier Adam, quelle chance !

Sophie a dit…

Oliveir Adam, je suis jalouse ! J'adore ce qu'il fait depuis le début !

Marie-Georges Profonde a dit…

De beaux projets, youpi ! Je n'ose même pas imaginer la tonne de boulot que tu abats dans cet état fébrile... Chapeau bas et on croise les doigts pour qu'ils considèrent ton talent à sa juste valeur !

Dorham a dit…

Aucun article sur moi, c'est une honte...

Pourtant, y aurait tant à dire...le jour où j'ai traversé le Rubicon notamment en disant un truc sur la fortune en latin, ça en jetait...

Personne ne parle jamais des trucs importants...

eleonora a dit…

Avec un peu de retard, je vous transmets mes vœux .
 
Que cette année commence dans l’allégresse pour continuer dans le bonheur, la santé et l’amour! Qu'elle donne à vos vies les chemins qu’elles ont choisis !
Qu’elle vous apporte aussi ce qu’on l’on désire sans trop de difficulté et qu’elle fasse fuir tous vos ennuis !
Alors avec quelques bulles pétillantes, des assiettes gourmandes et une belle pincée de folie, chantons ensemble la farandole de la
Bonne année 2009.

Marc a dit…

Olivier Adam j'aime beaucoup je vois que tu bosse beaucoup bon courage.

gicerilla a dit…

Impressionnant ! Je ne sais même pas si mon audace d'écrire ici n'est pas démesurée...

Didier Goux a dit…

Dorham : sans oublier ce que vous m'avez soufflé, au Sénat, quand je vous ai virgulé le surin à travers la toge.

Sinon, bravo à la taulière ! J'en connais qui vont être verts !

Catherine a dit…

Quelle energie ! Ça me fatigue rien que d'y penser... Bravo, je comprends mieux la jubilation d'hier... Je vais lire. Bon courage pour la suite.

Zoridae a dit…

Junko,

Quel dommage que tu n'aies pas participé car nous aurions été deux dans le même bateau et cela m'aurait fait très plaisir de te connaître ! Tu sais, je ne me sens pas capable non plus de traiter de l'actualité et je ne me sens pas du tout l'âme d'une journaliste mais j'ai été élevée avec l'idée qu'il ne fallait pas refuser une opportunité alléchante avec des raison de cet acabit...
(Pour Olivier Adam, hélas, j'ai renoncé. Et puis je suis loin d'avoir terminé son roman donc je ne sais même pas si je vais écrire une critique !)

Sophie,

Eh ! Moi aussi je suis ce qu'il fait depuis le début et je suis devenue une fan inconditionnelle comme dirait Didier Goux...

Marie-Georges,

Merci beaucoup. Tonne de boulot, je ne sais pas. Je me trouve lente et laborieuse. Trop peu sûre de moi je crois...

Dorham,

Tu as raison. L'année prochaine si je devais participer à un projet de ce genre, j'espère bien que je pourrai parler de ton roman...

;)

Au boulot !

Eleonora,

Merci pour vous vœux. Je vous souhaite, en retour,le meilleure en toutes choses en 2009.

Marc,

As-tu lu Falaises ? Jusqu'à maintenant c'était mon préféré. Des vents contraires, le nouveau, commence très bien et semble de la même veine...

Gicerella,

Ne dites pas de sottises ;).
Votre blog est très bon et bien plus audacieux que le mien...

Didier Goux,

Merci.
Par contre, je commence à croire que certaines choses vous obsèdent. Relisez donc René Girard et passez à autre chose !
(Si je peux me permettre :) )

Catherine,

Merci pour le courage...
Justement, d'énergie je n'ai point. Je suis sur les rotules. Je ne rêve que d'une chose c'est dormir et ne pas bouger de mon lit.... Mais bon ! On ne peut laisser passer ça sans se donner à fond. J'espère que la cortisone prescrite tout à l'heure va me requinquer !

(La jubilation c'était juste après que Jean-Baptiste del Amo ait changé d'avis ! Je revenais à ce moment là des bureaux de l'Express où l'on m'avait remis le roman d'Olivier Adam. Je planais...)

A tous, surtout n'hésitez pas à commenter le billet sur lexpress.fr. Même si vous le trouvez nul...

indelocalisable a dit…

Je reviens vers votre blog avec grand plaisir, très bonne année à vous.

Zoridae a dit…

Indélocalisable,

Et c'est avec joie que je vous vois repasser par ici.
Très bonne année 2009 à vous aussi !

Marc a dit…

Oui deux fois plus de petit retours j'ai beaucoup aimé mais j'ai eu un vrai choc avec les nouvelles "passer l'hiver".

Zoridae a dit…

Marc,

Tu as raison... J'oubliais les nouvelles ! C'est par Passer l'hiver que j'ai découvert cet auteur. Et j'avais eu un choc également...

Didier Goux a dit…

Relire Girard ? Encore ? Commence à faire chier, ce vieux bouc !

Marc a dit…

Cette écriture là je la trouvais chez des américains Larry brown, kris offut, Brady udall et j'ai ete content de la trouver aussi chez lui. C'est aussi les sujets, les gens, les vies petites, le détail d'un moment, d'une image et cet aspect noir(tres noir) des choses et du quotidien. Les premiers livres sont tres courts comme des nouvelles aussi, "poids léger", "à l'ouest" " je vais bien ne t'en fais pas" . L'enfance est toujours présente dans ses textes.

Pénélope a dit…

Il y en a qui osent relever tous les défis. J'adore ton article. En attendant de lire les autres.

Nicolas a dit…

La gloire !

arpenteur a dit…

Quelle influence... tu m'as fait découvrir Georges Flipo et donné envie de me précipiter dans ma librairie préférée... Un recueil de nouvelles sur le voyage et le dernier... déjà rien que le titre...
Comment résister...

Audine a dit…

Je suis très contente de t'avoir poussée à tenter cette aventure Express.
Ca a l'air de t'avoir plu !

Zoridae a dit…

Didier,

Hihihi vous êtes saoul ?

Marc,

J'aime tous ces Américains que tu cites aussi. Sauf celui du milieu que je ne crois pas connaître...
L'enfance est très présente dans ce dernier opus. La disparition aussi qu'il a abordé dans quasiment tous ses autres livres aussi...

Pénélope,

Bienvenue ici ?
Contente que l'article te plaisent... Et ça y est, les autres sont en ligne !

Nicolas,

... est éphémère !

Arpenteur,

Génial ! Lis Georges Flipo !

Audine,

Oui ! Je me suis éclatée ! Je le réalise tout juste maintenant...

Nicolas a dit…

Didier,

Voilà ! Pour une fois vous faites un commentaire intelligent et une gonzesse se pointe pour prétendre que vous êtes saoul alors que c'est bien normal, on est vendredi.

Zoridae a dit…

Nicolas,

Mais non, il avait commenté hier !
Et puis tu dis ça parce que le soir où Didier avait parlé de René Girard, chez toi, toi tu étais saoul. Sinon, tu ne l'aurais jamais cru capable de dire "Relire Girard ? Encore ? Commence à faire chier, ce vieux bouc !"

Nicolas a dit…

Non ! J'étais saoul parce qu'il parlait du vieux bouc. Tu confonds tout.

Zoridae a dit…

Nicolas,

Oh ! Pardon alors ;)...

Nicolas a dit…

Y'a pas d'mal !