samedi 30 août 2008

Pourquoi venez-vous sur ce blog ?

Nefisa s'en était brillamment sortie. Et comme elle m'avait citée, ainsi que Lib, c'est à mon tour d'être interviewée sur psychologie.com.


Or, j'avais à peine lu la première question que l'envie de vous retourner la question m'a saisie. J'ai demandé la permission et on m'a autorisé cette gentille tricherie : alors ? Que venez-vous chercher sur ce blog ?

47 commentaires:

Zoridae a dit…

Je précise que c'est une question sérieuse !

Nef a dit…

Alors voyns voir,
Balmeyer vient car c'est ton mari (le pauvre)
Didier Goux vient pour satisfaire à son idiosyncrasie consistant à modifier l'emplacement d'une virgule,
Sa femme pour vérifier qu'il n'a pas réécrit totalement le texte à ton insu,
Nicolas vient raconter un blague souvent suivi de près par Franssoit, c'est tellement agréable de raconter des bêtises dans les commentaires d'un blog littéraire,
Dorham vient par solidarité car vous êtes tout deux atteint de traviatisme aiguë,
Tonnegrande lui ne vient que car tu est rousse.
Audine et Marie-Georges profonde ne l'avoueront jamais mais elles viennent pour lire les commentaires de Jegoun qui les font beaucoup rigoler.
et Gaël lui regarde les images et s'en va, il n'y a jamais d'écureuil.
Et moi ? je viens pas. Faut pas trop m'en demander quand même.

Nef a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Nef a dit…

neurone "cocher case suivi commentaire. " on.

Franssoit a dit…

Moi, je viens parce que'il y a sexualité dans le titre. Il y a aussi araignées, mais je suis très courageux.

Nef, il est agréable d'écrire des conneries dans les commentaires de n'importe quel blog.

Zoridae a dit…

Pff allez ! Vous ne m'aidez pas du tout là !

Berthoise a dit…

Comme je viens souvent (si si, mais je suis discrète), je me permets de répondre.
J'aime lire. Le principe du billet sur le blog est agréable : c'est rapide, pas besoin de s'installer. Ici, c'est bien écrit et les histoires ont souvent une saveur douce-amère qui agace tout en procurant du plaisir comme ces bonbecs qui brûlent les lèvres, ça nous irrite mais on replonge la main dans le paquet.
J'ai beaucoup aimé l'histoire de Jeanne, la forme du feuilleton est accrocheuse.
Vous l'aurez compris, je suis fan. Et je reviendrai.

luna a dit…

pour lire de drôles histoires...

Catherine a dit…

Je viens pour lire. Quelque fois j'aime, des fois moins. Ça n'a rien à voir avec l'écriture, juste des histoires qui m'intéressent ou d'autres moins. Je viens aussi, parce que j'aime les illustrations. Là je dois dire une grosse bêtise, mais c'est vrai. La présentation ajoute au charme. Et je viens aussi parce que je vous trouve gentille et que j'aime beaucoup certains commentaires qui me font bien rire. Les vôtres et ceux des autres.

Nicolas a dit…

Je viens pour lire pendant les heures de bureau. Ca m'occupe.

;-)

Mathieu L. a dit…

Peut-être l'association entre sexualité et mère oedipienne par l'évocation de l'araignée... Je dois régler des comptes quelque part...

Plus sérieusement, parce que je prends plaisir à lire les textes, tout simplement.

Marie-Georges Profonde a dit…

Ici je suis d'abord une fidèle lectrice. La première fois c'est un récit à épisodes qui m'a tenu en haleine et fait revenir. C'était le premier blog que je suivais.
En venant ici je suis sûre de trouver des récits qui atteignent, accrochent et embarquent une part de moi (le plus souvent, la petite fille inconsolable s'y retrouve); tout ça dans une écriture dont la beauté sans artifice me touche. Classique, au sens noble du terme, et surprenante, pleine de trouvailles.
J'ai donc trouvé ici une auteure que j'aime lire, qui me fait entrer dans des univers à la fois familiers et déroutants. Ce sont souvent les personnages, le décalage entre leur intériorité et leur monde, leurs relations, qui font la force de tes histoires.
Le blog en tant que support donne encore plus de vie aux textes, on peut les lire alors qu'ils ne sont pas toujours dans leur forme définitive. C'est passionnant de pouvoir en discuter et de suivre les modifications, l'évolution, les thèmes qui reviennent... Ici on se délecte à la lecture d'un texte abouti, tout en évoquant des choses en cours d'écriture.
Et puis avec le temps je viens aussi aux nouvelles : voir comment ça va, quoi de neuf tout ça. Donc avec le temps je viens aussi pour Zoridae.
Au début je ne commentais pas mais maintenant c'est quasi-systématique. En gros j'ai commencé à l'ouvrir ici quand j'ai ouvert mon blog. Et en tant que blogueuse je viens jauger l'activité bloguesque, voir qui va là, consulter tes liens, reluquer tes idées, parfois piquer un widget...

Marc a dit…

Je viens pour l'écriture toujours au rendez-vous et c'est vraiment ce qui m'a accroché. Les histoires, des fois j'aime d'autres fois moins. Il y a des fois ou je me dis - "Elle a voulu dire quoi là" mais je ne le dis pas dans un commentaire (les autres comprennent toujours mieux que moi). Il y a des fois ou je suis agacé par tous ces commentaires, et me dis qu'ils feraient mieux de s'envoyer des sms (mais ils le font certainement aussi). J'ai parfois un peu de mal avec les textes trop long et les suites mais il y a l'écriture et je fais un petit effort parce que c'est elle. Je viens aussi pour la quantité, le rythme des publications et je suis impressionné voir même jaloux. Je me dis mais comment fait elle? Et en plus elle répond à tout le monde, à mon avis c'est le gars (qui lui aussi vient souvent) qui fait tout à la maison. Je viens aussi à cause d'une petite fille toujours là quelque part dans les lignes. Je viens pour qu'elle vienne me voir. Je viens parce qu'elle a bien compris comment tout cela marche ( les blogs, les visites, la vie la dedans ) . Je viens parce qu'elle a une belle imagination. Je viens pour les autres blog. Je viens quoi!!!! A oui je ne viens pas pour les images (je n'aime pas trop) ni pour le mot sexualité. J'ai compris c'est un piége. Je ne viens pas pour laisser un commentaire.

Didier Goux a dit…

Je viens parce que c'est sur mon chemin : quand il se met à pleuvoir, j'entre un moment.

Christie a dit…

je viens te lire parce que souvent le début des histoire m'accrochent, certaines me retiennent d'autres un peu moins. j'aime par contre l'écriture généreuse, l'humanité souvent présente.
Il y a a te lire quelque chose de frais, de sain qui nous permet de renouer avec une certaine vision de l'être humain dans tous ses états...

Eric a dit…

Difficile à analyser. Curisosité, peut-être.

Audine a dit…

Pour résumer, ce qui fait que je viens sur ton blog, c’est ton exigence de qualité.
Il y a une harmonie qui se dégage, dans la présentation, les illustrations et les sujets.
Ton blog a une haute tenue et reflète très bien ta personnalité.
J’aime bien ce mélange de crudité simple, représentée par Schiele et les mots sexualité et araignée, et les histoires un peu acides illustrées par les peintures de fausse naïveté.
Ton sujet de prédilection – l’enfance douloureuse – pourrait être mièvre, et c’est parfois limite.
Sur le fond, c’est un peu ma réserve : tu appuies trop l’empathie pour le personnage, à mon avis.
J’ai quelques fois envie de te dire : prends de la distance avec ton personnage, ou même, change de « yeux » et mets toi dans la peau d’un autre personnage que ton personnage principal. Car tu ne laisses au lecteur que le choix de plaindre ton « héros » - qui est souvent un enfant.
Mais peut être c’est une période d’écriture dont tu as besoin ? Attention au coté « psychanalyse sauvage » !
Autre chose que j’aime vraiment, c’est ton style, que je trouve classique, riche, et que tu essaies d’éloigner de la facilité. Tu conjugues beaucoup, tu mets beaucoup de vocabulaire, c’est très agréable et fluide. Les conseils de DG viennent t’aider dans cette démarche.
Enfin dernière observation, qui n’est pas la moindre : j’aime tes commentateurs !
En conclusion, pour moi, tu es un VRAI blog littéraire, avec une réelle démarche d’écrivaine.

Nef a dit…

Bon allez, j'aime bien venir te lire car j'aime ton style, plus que tes histoires parfois ne pouvant m'identifier qu'à très peu d'entre elles.
Pis t'es gentille aussi, tiens.

Et plus personnellement, c'est le commentaire d'Audine (tiens j'avais raison, elle vient pour les commentaires, na ! ) qui vient de me le faire réaliser, tu est ma parfaite antithèse en matière de style et de perception des personnages. C'est bien connu, les opposés s'attirent.

Audine a dit…

Oui c'est l'intérêt d'un blog je crois : rassembler et la dynamique collective !
Sinon Nef c'est amusant ce que tu dis : je trouve que dans le soucis de la présentation du blog, dans les illustrations (leur thèmes) et sur le sujet de l'enfance faussement innocente et d'ailleurs plus tout à fait enfance, vous avez pas mal en commun Zoridae et toi non ?(paradoxalement, tu vas plus loin dans l'éloignement de l'enfance que Zoridae, qui pourtant a le mot sexualité dans son titre de blog).
Et ta remarque sur le style me fait penser que j'ai oublié de mentionner ça aussi : j'ai effectivement l'impression d'avoir une démarche inverse de Zoridae.
Je dois faire attention à ne pas rendre mes textes incompréhensibles à force d'ellipses, quand je relis, je remets le plus possible au présent de l'indicatif, je ne mets d'illustration que rarissimement, et je ne "décris" aucun sentiment, ou tout au moins, que par des situations ou des actes.

Monsieur Poireau a dit…

Je viens parce que je ne sais jamais quelle histoire tu vas proposer. C'est un peu comme le train fantôme dans lequel on s'installe et où l'on se demande ce qui va paraître derrière la première porte puis les suivantes.
Non pas pour la peur, c'est un peu désuet le train fantome, mais pour la surprise du changement d'univers...
:-)

Geargies a dit…

parce que je viens de lire les billets de Balmeyer sur les cordes et que vous êtes le dernier intervenant ;-))

oui je viens de par chez Dider Goux un peu aussi, en jouant à saute blog, donc (ou saute vaches etc..)

ah oui, aussi, Zoridae , c'est un très joli nom, on dirait un personnage de Pierre Loti; non je n'ai pas cherché.. je préfère ne pas savoir..

Zoridae a dit…

Tous,

Comme vos commentaires sont riches et instructifs ! J'aurais voulu vous avoir posé la question avant car je sens que cela va me permettre de progresser. Et puis c'est agréable d'avoir l'avis de personnes qui se tiennent à l'extérieur et peuvent décrire la vue générale alors qu'on a le nez dessus.

Je retiens les douces histoires, la saveur douce-amère qui agace tout en procurant du plaisir, la sexualité et les araignées, l'écriture, le style, les illustrations (ou pas), les commentaires et les commentateurs, les personnages, une certaine harmonie, le traviatisme et l'utilité de DG.

Je retiens aussi que certaines histoires ne passent pas, les critiques très riches et constructives d'Audine (tiens DG m'a dit quelque chose d'assez proche [si j'ai bien compris] l'autre soir.

Et puis Marc, je te rassure : le soir, Monsieur fait la vaisselle mais c'est moi qui cuisine !

Nef a dit…

quoi ! pas de réponse personnalisée ! je me casse...

(smiley smiley, comme dirait Didier Goux)

Didier Goux a dit…

Ça risque de nous l'énerver grave de sa race, mais je suis d'accord avec ce que dit audine, à propos d'empathie. Et, en effet, ce que je vous ai dit l'autre soir rejoint en grande partie ce qu'elle dit ici. J'avais parlé, si je me souviens bien de textes "cathartiques" (j'aime bien employer les mots compliqués quand je suis schlass...).

Audine a dit…

Je m'énerve jamais, je l'explique dans mon dernier billet grrrrrrrr !

vangauguin a dit…

Hello!

Je suis venu car j'ai repéré et ai été attiré par le tableau de Schiele (un de mes artistes préférés) que tu utilises comme avatar actuellement (Je l'ai d'ailleurs sur un de mes murs). J'ai pensé que n'importe qui ne pouvait pas se permettre une telle appropriation!...;-) Et je n'ai pas été déçu... Le titre du blog est un peu iconoclaste, parfait, la petite illustration latérale sur les coms nourrissant les blogs est sympa, et je l'ai déjà "récupéré", et l'essentiel pour toi, j'ai déjà lu et apprécié certains de tes articles.

Bonne continuation! Je reviendrai surement prochainement. Au plaisir de ta visite et de te lire sur mon blog!...;-)

Vangauguin/Avatarzen, Paris/Arles, France

http://vangauguin.boosterblog.com/

Douglas MacArthur a dit…

Je suis venu mu par un pur intérêt pour l'éthologie. Bien sûr, si Psychologie fait une enquête pour savoir pourquoi les lecteurs reviennent, je répondrai.

Zoridae a dit…

Nef,

Eh ! Il y en avait trop. Il faut me laisser le temps de cogiter !

Didier Goux,

Oui, vous aviez bien parlé de cela et aussi des murs de ma maison qui manquaient de crépis (cela, il ne se passe pas une heure sans que j'y pense. Je me suis d'ailleurs abonnée à la newsletter de Leroy-Merlin).

Audine,

Tu n'as pas dit que tu t'énervais juste contre les gens ?

Vangauguin,

Bienvenu ici et merci de ton témoignage chaleureux :))

Douglas MacArthur,

Tiens Dorham est revenu ?

(A moins que ce ne soit Mtislav ?)

Dorham a dit…

Dorham est reviendu (Didier Goux intervient tout de suite pour rectifier ma conjugaison...)

Je viens...déjà, je viens...tu le notes.

L'histoire remonte à ma naissance. Une sorcière s'est penchée au-dessus de mon berceau et constatant mon fond de méchanceté, m'a jeté un sort, me condamnant à épuiser chaque jour un stock de compliments, sous peine d'être transformé en Georges vitupérant.

Je viens parce qu'en général je suis toujours d'accord avec Audine et jamais avec Didier, même lorsqu'ils sont eux-mêmes d'accord, c'est dire !!!

Je viens parce que tu es venue la première et il me fallait bien savoir qui était cette jeune femme qui me proclamait ainsi, contre toute attente, génie du 21e siècle.

Je viens parce que j'ai moins envie d'aller ailleurs (et cela vaut pour tous ceux chez qui je viens)

Je viens parce que le matin, avant de m'encrasser le neurone au boulot, il me faut lire quelque chose qui vit, avec de la chair et des pulsations dedans.

Globalement, je trouve que tu te retiens beaucoup trop, et je viens en guettant le jour où la bride explosera, où tu joueras avec tes personnages et les intrigues en te contrefoutant de ce que d'aucuns peuvent en penser...

Je viens parce que...c'était quoi déjà la question ?

Je viens parce qu'un jour, c'est certain, il n'y aura pas une plume "pour" un lectorat, mais une plume "puis" un lectorat. Et ce sera chouette ! Et y en aura qui feront la gueule...et ce sera bien !

Et Nef le dit, je viens parce que je suis atteint de ce syndrome affreux...

Monsieur Poireau a dit…

C'est juste aussi ce que dit Dorham :
"Globalement, je trouve que tu te retiens beaucoup trop, et je viens en guettant le jour où la bride explosera, où tu joueras avec tes personnages et les intrigues en te contrefoutant de ce que d'aucuns peuvent en penser..."
:-))

Zoridae a dit…

Dorham et revenu et il cherche déjà Didier !

Les vacances ne t'ont pas calmé :) ?

Je suis étonnée par le fait que tu trouves que je me retiens ? Pourrais-tu développer ? Pourrais-tu me dire comment tu imagines cela sans retenue ?

Monsieur Poireau,

Ah bon ? Toi aussi tu penses cela ?
Vous me surprenez !

Didier Goux a dit…

Je saurai conserver un calme olympien...

Didier Goux a dit…

La réaction de Dorham est normale, de toute façon : je suis son modèle-obstacle, au sens girardien de l'expression...

Zoridae a dit…

Didier,

Alors c'est vous que les vacances de Dorham ont apaisé ?

M. a dit…

De la poésie, de la légèreté, de la littérature, des mots et des phrases, des textes qui sont plus que des écrits, ce sont des émotions décrites si rares, à l'image de ton mari, à ton image, et c'est en mon sens ce qui plaît le plus ici.
Ensuite, c'est le repaire sacré des amis copains blogueurs moqueurs, les plus assidus et fidèles commentent, les plus discrets repartent sur la pointe des pieds...
Tout n'est que douceur et paix, alors, sincèrement pourquoi se refuser le plaisir de te lire et relire ?
Amitiés.

Dorham a dit…

Didier,

C'est sans doute vrai, je crains de ne pas avoir encore achevé ma crise d'adolescence (vous voyez, je suis sincère au moins) :)

------------

Zo,

Je crois qu'il n'est pas possible pour un auteur de véritablement l'être ou le devenir s'il prend en considération le ressenti du lecteur. Comprend moi bien. Il ne s'agit pas d'écrire pour soi seul ou de nier le fait qu'un écrit soit nécessairement destiné à être lu.

Ce réflexe qui marque tes intrigues sur la nécessité d'empathie, comme le disent Audine et Didier, découle, il me semble, directement de cette considération. On agit d'autant mieux sur soi lorsque l'on agit sur les causes plutôt que sur les conséquences.

De ce fait, quand tu te seras libéré de ce rapport (je crois que ça doit être le dilemme de tout auteur) avec ton lectorat, ce petit réflexe d'écriture périclitera ; ton écriture sera certainement entravée par d'autres choses, d'autres syndromes mais tu en seras alors certainement seule juge.

Didier Goux a dit…

Dorham : il faut faire en sorte de dissocier le modèle de l'obstacle, afin qu'il ne reste que le premier (smiley, tout de même...). En un mot, pour rester avec Girard, repasser d'une médiation interne (mauvaise) à une médiation externe (bonne).

C'est bon, j'ai été assez pénible, là ?

Pour ce que vous dites ensuite à Zoridae, entièrement d'accord, bien sûr. Et, là encore, sur ce sujet précis, les textes de René Girard sont fort éclairants, notamment Mensonge romantique et vérité romanesque.

Didier Goux a dit…

J'ajoute que, pour Girard, dans la médiation interne, dans le mauvais mimétisme, le modèle se met à son tour à imiter celui qui l'imite, créant ainsi un rapport de doubles et, donc, une source de conflits.

Nous devrions bien nous replonger dans les Évangiles, meilleur remède qui soit...

balmeyer a dit…

Pareil que Nef : je suis dans l'autre hémisphère, quand c'est l'été, chez elle c'est l'hiver, et vice versa... et il y a un rapport de fascination par rapport à ses textes, qui fait que je suis parfois de très mauvais conseil...

Par rapport à "penser au regard des lecteurs", c'est complexe, il y a du vrai. Mais d'un autre côté je trouve qu'elle est complètement imperméable aux mesquineries du blogo-royaume, je ne sais pas comment l'expliquer, ça se ressent. Si elle lâche des longs textes sinistres avec des phrases recherchées et plein d'adjectifs, elle s'en balance royalement des moutons lol et des ayatollah du style coup de poing.

Le truc à régler serait de resserrer un peu les boulons du côté "confiance en soi", mais j'espère que les bons et sincères compliments lâchés ici y contribueront...

Gaël a dit…

pour échapper à la lecture d'un article de Balmeyer (comment ça il est abonné aux commentaires ?)

Coumarine a dit…

tu sais Zoridae...j'oserais jamais poser une question comme celle-là oups
j'aurais l'impression de demander des compliments oups
Je viens (souvent, mais pas chaque fois...) parce que tes histoires m'intriguent, je réfléchis souvent à la façon dont tu les as écrites, sur le COMMENT donc...
parce que cela m'intéresse (héhé, on se demande pourquoi hein!)
Ton écriture est fluide et agréable à lire...très classique finalement.
Comme d'autre l'ont écrit, certains me plaisent beaucoup, d'autres moins...mais c'est une question de gout, c'est tout
Parfois je suis découragée à lire, parce que c'est trop long et je manque de temps...
Bonne chance et bonne continuation

Monsieur Poireau a dit…

Moi, je continue de venir en espérant un jour être dans ta blogroll !
;-)))

Zoridae a dit…

Dorham, Didier, Coumarine, GAël,

Je vais vous répondre plus longuement, là je n'ai pas le temps !

Monsieur Poireau,

Arg ! Mais c'est un oubli total de ma part ! Je croyais que c'était fait depuis longtemps ! Tu aurais dû me le dire avant !!!

(Je rectifie tout de suite .)

Monsieur Poireau a dit…

Zoridae : mais je n'ai jamais regardé si j'y étais ! Ce n'est pas dans mes préoccupations !
:-)))

Kris a dit…

ben là, j'sais pas encore... c'est la première fois ... nan, nan, c'est pas le mot "sexualité" qui a attiré mon regard mais un simple clic depuis le blog de Bridget ...

voili-voilou
pi bonne rentrée aussi pour là haut

:)

Zoridae a dit…

Kris,

Bienvenu ici alors... J'espère que tu auras envie de revenir :))

Anonyme a dit…

Je ne vais pas me noyer sous un délire de mots, Zoridae,
Je viens là par plaisir (chacun donnant au mot "plaisir" la définition qui lui convient)...
- pour te lire (tu ou vous ? Sais plus). Essentiel non ? A comparer au "déssert du jour" et la gourmandise, ici, prend tout son sens...
- pour lire les commentaires aussi et ce, sans exception aucune... surtout lorsque ceux-ci rivalisent d'humour... La crème "chantilly" sur le déssert !!! Ne riez pas, vous tous, j'aime bien le décor en plus !!!!
Bonne journée Zoridae...et merci