jeudi 8 octobre 2009

Gracias a la vida, que me ha dado tanto

Début octobre j'ai appris la mort de Mercedes Sosa et je savais qu'il fallait que je l'écoute ; c'est ce que je fais aujourd'hui et je serais tentée de penser qu'il n'existe rien de plus beau que ces paroles optimistes énoncées d'une voix qui pleure. C'est un miracle de trouver au réveil un chant à l'unisson de ce que l'on ressent... Aujourd'hui ma sœur Ludivine a une permission, elle sera seule une journée et une nuit, chez elle. Todo cambia me donne de l'espoir... D'une voix qui me soulève le cœur... Je ne sais que croire.

Gracias a la vida

Gracias a la vida, que me ha dado tanto.
me dio dos luceros que cuando los abro
perfecto distingo lo negro del blanco,
y en el alto cielo su fondo estrellado,
y en las multitudes al hombre que yo amo.

Gracias a la vida, que me ha dado tanto;
me ha dado el oídoque en todo su ancho
graba, noche y día, grillos y canarios,
martillos, turbinas, ladridos, chubascos.
y la voz tan tierna de mi bienamado.

Gracias a la vida, que me ha dado tanto;
me ha dado el sonido y el abecedario.
Con él, las palabras que pienso y declaro:
"madre", "amigo", "hermano", y "luz", alumbrando
la ruta del alma del que estoy amando.

Gracias a la vida, que me ha dado tanto;
me ha dado la marcha de mis pies cansados.
Con ellos anduve ciudades y charcos,
playas y desiertos, montañas y llanos,
y la casa tuya, tu calle y tu patio.

Gracias a la vida, que me ha dado tanto;
me dio el corazón, que agita su marco
cuando miro el fruto del cerebro humano,
cuando miro al bueno tan lejos del malo,
cuando miro el fondo te tus ojos claros.

Gracias a la vida, que me ha dado tanto;
me ha dado la risa y me ha dado el llanto.
Así yo distingo dicha de quebranto,
los dos materiales que forman mi canto;
y el canto de ustedes, que es el mismo canto;
y el canto de todos, que es mi propio canto.

Violeta Parra





Merci à la vie

Merci à la vie qui m'a tant donné.
Elle m'a donné deux yeux et quand je les ouvre
Je distingue parfaitement le noir du blanc
Et là-haut dans le ciel, un fond étoilé
Et parmi les multitudes, l'homme que j'aime.

Merci à la vie qui m'a tant donné.
Elle m'a donné d'entendre, oreilles grandes ouvertes
Enregistrer nuit et jour grillons et canaris,
Marteaux, turbines, aboiements, orages,
Et la voix si tendre de mon bien-aimé.

Merci à la vie qui m'a tant donné.
Elle m'a donné la voix et des lettres
Avec lesquelles je pense les mots, et je dis
Mère, ami, frère, lumière qui éclaire
Le chemin de l'âme que j'aime.

Merci à la vie qui m'a tant donné.
Elle m'a donné de marcher de mes pieds fatigués
Et j'ai ainsi parcouru villes et marécages,
Plages et déserts, montagnes et plaines
Jusqu'à ta maison, ta rue, ta cour.

Merci à la vie qui m'a tant donné.
Elle m'a donné un cœur qui devient débordant
Quand je vois le fruit du cerveau humain ;
Quand je vois la distance qu'il y a entre le bien et le mal
Quand je vois le fond de tes yeux clairs.

Merci à la vie qui m'a tant donné.
Elle m'a donné le rire, elle m'a donné les pleurs.
Ainsi, je distingue le bonheur du désespoir
Ces deux éléments qui forment mon chant,
Et votre chant qui est le même chant,
Et le chant de tous, qui est encore mon chant.


Gracias a http://www.deezer.com/listen-2290918

16 commentaires:

Didier Goux a dit…

Je l'ai beaucoup écoutée, Mercedes, dans mon extrême jeunesse. Et j'ignorais qu'elle fût morte.

Didier Goux a dit…

C'était ma période "chanteurs venus d'ailleurs" : Paco Ibañez, Atahualpa Yupanki, Boulat Okoudjava, Oum Khalsoum, Lluis Llach, Vinicius de Moraes, Cuarteto Cedron, Vladimir Vissotski, etc.

J a dit…

Salut, comment ça va?

Je m'appelle Joseph. Si ça vous intéresse, vous pouvez gagner de l'argent en postant des textes publicitaires sur votre blog.

Vous pouvez gagner jusqu’à 50 euros par blog ou site Web.

Indiquez-nous les adresses de vos blogs pour que nous puissions vérifier leur compatibilité.

Pour plus d’informations, vous pouvez me contacter par email/messenger :
joseph.brown@live.fr

Nous avons également un système de parrainage, qui vous rapporte jusqu'à 7,5 euros par mois par blog que vous parrainez.

Salutations cordiales.

Joseph

uovo a dit…

Je ne la connaissais pas. Je retournerai l'écouter après avoir posté mon commentaire.
Mais je voulais te dire Gracias avant.

Aude a dit…

Je l'ai seulement découverte l'année dernière mais j'ai beaucoup aimé.

charivarii a dit…

je découvre et apprécie
merci

αяf a dit…

C'est vrai c'est étrange cette complainte musicale avec des mots d'espérance. Et la voix ...

Frédérique a dit…

Lors d'un atelier d'écriture, Hubert Haddad nous avait demandé quelle définition on pouvait donner de la folie. Ma réponse : "La folie, c'est la seule réponse qu'ont trouvé certains à la grande douleur de vivre." J'espère que tout se passera bien pour votre Ludivine.

Frédérique M a dit…

Erreur de choix d'identité involontaire. Frédérique M.

Zoridae a dit…

Didier,

Plein de noms que j'écouterai à l'occasion... Merci !


Joseph,

Cela ne m'intéresse pas. Merci.

Uovo,

Alors ?

Aude,

Moi c'est carrément le coup de foudre... Mes origines espagnoles y sont peut-être pour quelque chose...

Charivarri,

Super !

Arf,

Tu aimes ?

Frédérique,

Votre réponse est belle... J'espère que tout se passera au mieux aussi.

(Je vous avais reconnue :) !

Solveig a dit…

j'écoute encore, cette voix cassé, triste et belle.

αяf a dit…

Je ne suis un connaisseur. Je n'écoute pratiquement jamais ce genre de musique. Mais avec le nom que je porte, cette voix ne peut pas me laisser insensible et n'est pas sans me rappeler mes origines bien latines.

sophiekune a dit…

Oh non, quelle tristesse.
C'est une chanteuse que j'aime beaucoup et sans doute l'une de mes chansons préférées...

Zoridae a dit…

Solveig,

Oui... Je n'arrête pas non plus...

Arf,

C'est un peu pareil pour moi...

Sophie,

Désolée d'être porteuse de mauvaise nouvelle !

Anonyme a dit…

Magique:)
Isabelle

Zoridae a dit…

Isabelle,

:)