dimanche 28 octobre 2007

Voyage au centre de la terre

Le métro change de masque à chaque voyage ; un jour paysage voué à des cieux flamboyant, il semble ne charrier qu'espoir, beauté, joie ; le lendemain, habitacle sordide, vide ou bondé, avec ses wagons, secoués de sanglots, qui évoquent d'autres voyages, sans retour.

Depuis que j'habite de nouveau Paris et que mes plus longs trajets s'achèvent en trente minutes, je renâcle rarement en m'enfonçant sous terre. Ce seront trente minutes sans rien faire que rêver, trente minutes d'observation, d'imprégnation, d'étonnement, d'émerveillement ou de frissons. En dévalant les marches, je sais que je vais voyager, que je vais prendre et pas seulement subir, goûter au lieu de sentir.

Ce que je suis, aussi, cela dépend des jours. Souvent candide, je me rep
ais de l'amour d'un enfant pour sa mère, d'un père pour son fils ; la conversation badine d'un couple amoureux m'ébahit, qui ponctue ses phrases de bécots plus ou moins sonores, avec plus ou moins de langue et de la salive à l'avenant.

D'autres fois, est-ce l'odeur, âpre d'urine et de sueur, ou la foule, agressive dont la proximité me révulse, je deviens misanthrope, cynique et ce qui me frappe c'est l'effroyable laideur des humains, bordée de vulnérabilité, leurs crimes sans châtiment.

Il existe, cependant, quelques redondances. Dans l'ensemble je trouve les hommes émouvants, maladroits, distraits, rêveurs, troublants et les femmes belles, élégantes, bavardes, agitées, touchantes.


En plein jour, la vie se révèle parfois aussi rédhibitoire que le contact, sur les dents, d'une feuille de papier de verre. Sauf que personne ne vous oblige, en général, à vous poncer les dents... Lorsque je me heurte aux jugements sans aménité de mon entourage je me demande si quelqu'un dans le métro un jour a pu porter sur moi un regard étonné...
Crédit photos : Max Sauter
Arnaud Thomas
Pascal Grimberg

2 commentaires:

Ash a dit…

Une araignée qui chante de plus d'un metre cinquante de haut...ça se remarque !!!

Même à Paris

Zoridae a dit…

Excellent Ash, tu m'a fait éclater de rire... tu vois que tu tires toujours les choses vers le positif !